Créer un site internet
Minh Long Vo Dao

L'école Minh Long

L'art

Le Vo Co Truyen (qui signifie art martial traditionnel et ancien) est un terme générique qui désigne tous les styles au Vietnam. Il existe ainsi une Union Vietnamienne de Vo Co Truyen qui regroupe l'ensemble des Écoles traditionnelles vietnamiennes, qui sont par ailleurs toutes affiliées à la Fédération des Arts Martiaux (Lien Doan Vo Thuat Co Truyen Viet Nam).

Cette dernière regroupe quant à elle, l'ensemble des arts martiaux représentés au Vietnam quel que soit leur origine ( Karaté, Tae Kwon Do, Judo, Penchak Silat, Kung Fu "Wu Shu", Aikido et les arts martiaux Vietnamiens sous les appellations diverses de Vo Co truyen, Vo Dao, Vo Binh Dinh, Vo Thuat vietnam...). 

En France, c'est le nom qui a été choisi par notre style pour remplacer le terme Viet Vo Dao qui bien que plus connu, était trop lié au seul style Vovinam. En effet, lors de la création de la première fédération regroupant les arts martiaux vietnamiens en 1973, les fondateurs avaient reçu du patriarche Le Sang (Vovinam à Hanoï) l'autorisation de regrouper les différents styles représentés sous le nom générique de Viet Vo Dao.

Depuis cette époque, le terme a continué à être utilisé en France indifféremment de tous les styles vietnamiens quel que fut leur origine. Au Vietnam, au contraire, le terme Viet Vo Dao est exclusivement réservé au Vovinam.

C'est la raison pour laquelle notre club porte aujourd'hui le nom de Minh Long Vo Dao Saint Herblain. Le terme Minh Long désigne notre style, reconnu au sein du Vo Co Truyen, et Saint Herblain est le lieu de pratique. Cette appellation est également connue des collectivités territoriales.

Les origines

Le style Minh Long tire son origine des plus anciennes techniques d'arts martiaux du Vietnam. Son histoire est intimement liée au développement du Bouddhisme au Vietnam. Introduit dès le début de l'ère chrétienne par des navigateurs indiens, ce n'est qu'au Xème siècle, soit au moment de la libération de l'occupation chinoise, que l'École Thien (ou Zen pour les Japonais) prit son essor. Contrairement à ce qui se pratiquait en Chine et en particulier dans le fameux Temple de Shaolin, l'organisation des Temples n'incluait pas obligatoirement l'enseignement des arts martiaux. Cet enseignement était cependant systématiquement prodigué aux moines-gardes et aux missionnaires. De nombreuses Écoles d'arts martiaux se structurèrent à cette époque.

Au XIV ème siècle, le changement dynastique et l'adoption du Confucianisme comme doctrine officielle de l'État entraîna la persécution du bouddhisme Thien. De plus, les écoles d'arts martiaux qui lui étaient liées furent considérées comme dangereuses par le pouvoir et interdites. Les disciples se dispersèrent alors dans tout le pays fuyant les persécutions. Cet épisode marqua le début d'une nouvelle pratique, clandestine celle-là. Cependant, bien que séparés, les anciens disciples s'organisèrent néanmoins en sociétés secrètes, et adoptèrent le nom générique de Hoang (qui signifie jaune). Ces diverses Écoles Hoang perpétuèrent l'enseignement martial jusqu'à nos jours. Le style Minh Long est directement issu des Hoang de la ville de Lang-Son dans le nord du Vietnam.

Maitre Tran Minh Long

Le style Minh Long tient son nom de Maître TRAN MINH LONG . Ce dernier est né à Lang Son en 1925. C'est là qu'il suivra pendant de nombreuses années l'enseignement de Maître Hoang (maître de Vo Thuat du nord Vietnam, et instructeur au centre d'arts martiaux traditionnels de Cao Lang (Cao Bang - Lang Son) ainsi que celui de son oncle. En 1947, il se rend à Hanoi où il retrouve son cousin Maître Nguyen Loc, fondateur du mouvement Vovinam-Viêt Vo Dao, qu'il aidera en enseignant à ses côtés. En 1962, le Maître Tran arrive en France où il commence à enseigner dans un cadre restreint, puis en 1973 il rejoint le mouvement d'unification des arts martiaux vietnamiens, qui débouche sur la création de la première Fédération Française de Viêt Vo Dao. Il devient alors membre du premier conseil des maîtres.

Parallèlement, il développe et structure le style Minh Long à partir de la région parisienne d'abord, puis de Boulogne sur Mer. Disparu prématurément en 1977, c'est de là que son successeur et ami Maître Louis Marion continuera son oeuvre.

Aujourd'hui, c'est le fils de ce dernier Frédéric MARION, actuel coordinateur technique du style, qui perpétue la tradition plusieurs fois centenaire de l'École. Parmi les disciples de la première heure, on compte également Olivier MARION, expert 5è Dang et combattant redoutable, qui a implanté le style en Argentine; et Francis MINEAU expert 4è Dang actuel Responsable Technique de la région Champagne. Partie de La Houssay en Brie, l'École dont le siège technique se situe aujourd'hui à Boulogne sur Mer, compte des représentants dans de nombreuses régions de France, mais aussi en Angleterre, en Belgique, au Maroc...et bien sûr au Vietnam.

Notre club s'enorgueillit, depuis le 24 mars 2012, d'avoir un Maître en son sein, en la personne d'Aziz ABDOUSS, pratiquant depuis plusieurs décennies dans les Arts MArtiaux Vietnamiens. Il continue dans l'ombre de Maître Frédéric MARION, de perpétuer le Vo Co Truyen Vietnam dans les Pays de la Loire.

Retour aux sources

Les relations avec le Vietnam s'étant considérablement améliorées ces dernières années, des contacts ont pu être repris avec des Écoles traditionnelles vietnamiennes. Ceux-ci ont permis d'aboutir à une grande première: le jumelage de l'École Minh Long avec l'École Minh Long Vietnam des maîtres Doan Duc Phuoc, Nguyen Truong Son, Tran Thi My Hanh, Nguyen Thanh Tam. Les maître Minh Long et Hong ont tous les deux été formés à l'École Traditionnelle Nationale de Cao Lang (Cao Bang - Lang Son) dans le Nord du Vietnam.

Après avoir perpétué pendant plus de vingt ans l'enseignement du Maître Minh Long en France, ce fut particulièrement émouvant de renouer en 1998 avec l'enseignement direct d'un des plus grands Maître vietnamiens encore en activité: Maître Chau Duong Hong.

Maître Louis MARION reste le détenteur de ce lien indéfectible aujourd'hui.


Le jumelage

Après plusieurs contacts au cours desquels Maître Hong a pu juger de l'authenticité des techniques du style Minh Long, mais aussi de la maîtrise technique de Frédéric Marion, le stage de l'été 2000 a scellé le jumelage entre les deux Écoles. Celui-ci se concrétise par l'adoption d'un programme technique commun pratiqué en France et au Vietnam (et dans tous les autres pays adhérents), et constitué d'enchaînements issus des deux Maîtres. Ce programme est déposé auprès de la Fédération Vietnamienne (Lien Doan Vo Thuat Co Truyen Viet Nam), et en France auprès de la Fédération.

Aujourd'hui nous avons notre style présent au Vietnam dans la ville de Nha Trang. Régulièrement des stages sont organisés en Février ou en été afin de conserver ce fil ténu de la continuité de notre ART.